Dégustation : immersion dans l’univers viticole

Dernière mise à jour: 03.03.24

 

La dégustation du vin ne fait pas seulement intervenir les papilles. Sa robe, sa saveur et ses arômes réveillent tous nos sens, dont la vue et l’odorat en plus du goût. Savez-vous comment déguster le vin ? Non ? Dans ce cas, nous vous invitons à l’immersion dans l’univers viticole à travers les lignes qui suivent.

 

Dégustation du vin : découverte et partage convivial de passion

Pour les cavistes et les viticulteurs, la dégustation du vin est une étape incontournable pour faire découvrir leurs produits. Pour les amateurs de cet apéritif, assister à une dégustation de vin à Paris grâce à Funbooker permet de partager la passion pour le vin en toute convivialité et de découvrir les nouveautés dans le monde viticole. Funbooker vous propose au niveau de son site web des activités liées à cette gustation.  

La plupart des consommateurs devenant de plus en plus connaisseurs, le vin ne s’achète plus au hasard de nos jours. Avant d’investir dans l’achat de cet apéritif, chacun veut s’assurer d’avoir le bon produit. La dégustation donne l’opportunité de goûter le vin avant de choisir une bouteille par rapport à une autre. Cette dégustation constitue aussi une opportunité de se faire connaître pour les professionnels qui exercent leur fonction dans ce milieu.  

La dégustation du vin peut être organisée régulièrement dans le but de fidéliser la clientèle. Dans ce cas, l’organisateur choisit une thématique sur le motif de la dégustation. Elle peut aussi être organisée d’une manière ponctuelle lorsqu’il y a des événements exceptionnels.

Cette expérience est aussi importante pour les amateurs de cet apéritif, car elle permet de faire des rencontres et de partager un moment de convivialité entre passionnés. Les rencontres avec les professionnels du milieu et avec des particuliers amateurs sont importants pour faire des échanges et découvrir de nouvelles choses.

 

Dégustation de vin : comment bien s’y prendre ?

Le vin ne se déguste pas comme n’importe quelle boisson. Sa dégustation est un moment particulier qui fait intervenir tous nos sens. Cette dégustation se fait en quelques étapes en commençant par la vue, en passant par le nez et en terminant avec la bouche.

Cette dégustation devrait aussi se faire dans de bonnes conditions pour bien en profiter et implique d’utiliser les bons contenants. Elle se fait idéalement dans un endroit éclairé, où la température intérieure est bonne. L’endroit ne devrait pas faire sentir différentes odeurs ou d’autres arômes que ceux du vin pour ne pas fausser la senteur de la boisson. 

Utilisez un verre adapté, en forme de tulipe. Pour aérer cet apéritif, le choix d’une carafe est aussi une excellente alternative. Ces contenants devraient être bien entretenus et ne laisser sentir aucune odeur toujours dans le but d’éviter de fausser les arômes que perçoit l’odorat pendant la dégustation.  

Il est aussi préférable de faire cette dégustation en dehors du repas si vous voulez réellement profiter des arômes et du goût du vin. Le mieux est surtout d’éviter les préparations à la saveur forte, persistante et trop parfumées. D’ailleurs, évitez vous-mêmes de vous parfumer avec excès ou d’appliquer sur votre corps des produits dont les parfums se font trop sentir.

Dégustation du vin : les étapes

La première étape de la dégustation du vin fait intervenir la vue. Dans la bouteille, dans la carafe ou dans le verre, appréciez la belle robe du vin. Il s’agit de sa couleur et de son apparence.

La qualité de cet apéritif ne se déduit pas par sa couleur, mais par l’intensité de cette couleur. Vérifiez la réflexion de la lumière au niveau de la surface de la boisson et sa limpidité pour s’assurer de sa qualité. L’œil permet aussi de déduire la qualité du vin à travers sa viscosité à vérifier en tournant la boisson dans le verre. Le vin riche en alcool et en sucre a une texture épaisse. Dans le cas contraire, la boisson est plutôt fluide.

Après avoir fait intervenir la vue, l’odorat vient jouer son rôle. Cette dimension olfactive ne pourrait pas être négligée dans la dégustation du vin. La senteur du vin est révélée aussi bien avant que pendant la dégustation.  

La boisson peut déjà laisser sentir ses arômes sans la bouger. Cette senteur révèle encore plus d’arômes si vous la faites tourner dans le verre et que vous la humez. Au cours de la dégustation, la senteur du vin est aussi libérée à travers des composants aromatiques qui atteignent la cavité nasale.

Le profil aromatique du vin peut changer d’un vin à un autre. La senteur perçue peut être florale, végétale, boisée, épicée ou fruitée. Parmi les fruits ressentis figurent les agrumes, la cerise, l’ananas, la pomme ou le litchi. Les arômes floraux distinguent la violette, la rose, l’acacia ou la fleur d’oranger. Les arômes végétaux distinguent ceux du champignon, du poivron ou de l’herbe fraîche. Les senteurs épicées vous font découvrir des parfums de poivre, de vanille ou de cannelle. Les arômes boisés laissent sentir l’eucalyptus ou le chêne.

Toutefois, il faut aussi souligner que les arômes ne parlent pas de la même manière à chaque personne. Une senteur de fruit ressentie par certains donne un parfum de colle pour d’autres.

Après le voyage olfactif, la dégustation du vin se termine par la découverte de sa saveur. Il y a une différence entre le seul fait de boire cette boisson et sa dégustation. Pour bien profiter de la saveur de cet apéritif, il faut s’en imbiber la bouche. Lorsque le vin est en bouche, vous devez rechercher son équilibre. L’équilibre entre le gras et l’acide pour le vin blanc auxquels s’ajoutent les tanins pour le vin rouge. 

La longueur du vin en bouche est aussi un autre critère à considérer lors de la dégustation pour définir la persistance de son goût et de sa senteur après l’avoir avalé. Parmi les différents produits d’une cave à vin, un vin long en bouche est souvent meilleur.  

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES